Le Cascamorra, ce personnage haut en couleurs …

cascamorra,fête,touristique,cueva,guadix,baza,andalousie

En quoi consiste cette fête ?

De tradition, tous les 6 septembre, ce personnage mêlant le profane et le religieux quitte Guadix en route vers Baza (ville voisine) avec une mission inébranlable de ramener avec lui l’image de la Virgen de la Piedad (Vierge de la Pitié). Baza défend furieusement « sa » Vierge grâce à de la peinture à l’eau souvent verte et bleue afin de salir Cascamorra pour qu’il ne puisse ainsi pas toucher la Vierge.

Et tous les 9 septembre, Cascamorra revenant à Guadix bredouille, il est de nouveau arrosé par les mêmes peintures par les habitants de Guadix.

fête,septembre,guadix,andalousie

La légende du Cascamorra de Guadix et de Baza

Cette fête remonte au Moyen Age d’où ce costume de bouffon ou d’arlequin que porte le Cascamorra, ainsi que le drapeau qu’il brandit.

La légende raconte qu’un ouvrier maçon accitano (nom des habitants de Guadix) du nom de Juan travaillant à Baza sur le chantier d’une église découvrit en creusant avec ses mains l’image d’une Vierge à l’enfant qui fut baptisée Virgen de la Piedad (Vierge de la Pitié) et voulu la ramener avec lui à Guadix. La ville de Baza ne l’a pas vu de cet œil et a refusé que l’accitano ramène cette Vierge à Guadix puisqu’elle avait été découverte à Baza, celle-ci en gardait la propriété. Et le pauvre Juan rentra à Guadix sans son image avec tristesse.

Mais tous les ans, le 6 septembre Juan partait en pèlerinage de Guadix à Baza afin de récupérer sa Vierge que ses habitants défendaient avec foi et force. On le laissait se reposer, puis il repartait quelques jours plus tard, le 9 septembre vers Guadix. Et il se faisait à nouveau luncher à Guadix pour ne pas avoir ramené sa Vierge de la Piedad.

Cette légende est encore perpétrée de nos jours et est devenue fête d’intérêt touristique international de l’Espagne et d’Andalousie.



D'autres gites - Nous aimons aussi -

- Connexion - Nouveau site Alojamiento Andalucia -